Posté le 28 Novembre 2019

Le blanchiment dentaire: démystifier les mythes de la réalité

Blanchiment dentaire : démystifier les mythes de la réalité

Vous êtes-vous déjà demandé comment le blanchiment dentaire fonctionne? Ce qu'il mange en hiver? Plus sérieusement, quel produit est utilisé? Quelles protections prendre durant le traitement? Quelles sont les conditions idéales et celles à proscrire? Autant de questions qu'il faut poser avant d'aller de l'avant avec le traitement de blanchiment dentaire. Qu'il soit fait auprès de votre dentiste ou non, afin de s'assurer de préserver votre santé dentaire tout en vous gâtant avec un beau sourire éclatant, à temps pour les fêtes. 

La blancheur des dents est une notion très relative d'une personne à une autre puisqu'elle dépend du contraste de la couleur de la peau ou du maquillage de tout un chacun. Malgré qu'il existe un guide de couleur pour qualifier la blancheur, cela revient, en fin de compte, toujours aux standards personnels : relevant en effet d'un facteur purement esthétique. 

Les facteurs qui affectent la couleur des dents 

Plusieurs facteurs peuvent influencer la couleur de vos dents au fil des années :

  •  Le vieillissement ou l'effet du temps (ahhh, le fameux temps qui passe et les années qui filent?);
  •  Les vices telles que la consommation du tabac, du café, du vin rouge;
  •  La consommation de certains aliments (jus d'orange, de raisins, sauce spaghetti, sauce rosé, etc.;
  • La décoloration d'une dent dévitalisée (suite à un traitement de canal);
  •  Les taches de fluorose dentaire (qui n'a pas avalé trop de dentifrice?);
  •  Les taches de décalcifications dentaires;
  •  Et les taches causées par certains antibiotiques (la tétracycline).

À noter que pour les taches dites de décoloration dentaire (fluorose, décalcification et celles induites par l'ingestion de certains médicaments), le traitement de blanchiment pourrait ne pas donner de résultats satisfaisants (le traitement requiert un temps plus long, au lieu de 2 semaines, cela pourrait s'étaler sur plus d'un mois). Il serait alors possible de combiner avec d'autres traitements, soit en procédant à une restauration en composite ou le Icon (traitement non-invasif permettant d'atténuer considérablement des taches mattes et crayeuses tout en gardant l'intégrité de l'émail). 

Sachez également que pour les colorations causées par la dévitalisation de la dent, un traitement de blanchiment de dent, dit non vital, donne des résultats forts intéressants.

Les produits utilisés et le processus par lequel il blanchit la dent

Au Canada, ce sont des produits à base de peroxyde d'hydrogène ou de carbamide, autorisés par Santé Canada, qui sont utilisés. Le peroxyde d'hydrogène passe à travers les pores de l'émail par osmose, décortique les chaînes de carbones en molécules plus courtes (cette réaction moléculaire blanchit la dent) et une fois la réaction terminée, ressort de la dent. Les pores de vos dents sont plus ouverts durant le traitement de blanchiment, ce qui explique la sensibilité au froid et la recommandation d'éviter l'ingestion de tout aliment qui tache. 

Conditions idéales pour un traitement de blanchiment des dents, et celles à proscrire

Un traitement de blanchiment dentaire supervisé par votre équipe dentaire s'inscrit dans un contexte où vous avez déjà eu un examen dentaire et un nettoyage dentaire. En effet, si vous avez des caries, des racines dentaires exposées ou des infections (dentaires ou gingivales), le traitement n'est pas recommandé. D'autant plus, qu'il y a risque de sensibilité importante, allant même jusqu'à la nécrose de la dent. En somme, un traitement de blanchiment sur des dents enrobées de tartre, de plaque, ne constituerait pas un contexte idéal (c'est d'une évidence!).

La concentration de peroxyde d'hydrogène utilisée brûle les tissus mous (gencive, joue, lèvres, peau, etc.). Il est alors important que le produit soit dans un dispositif qui évite qu'il soit en contact avec les tissus mous. Nous utilisons des gouttières de blanchiment en plastique, fabriquées sur mesure, à partir des modèles de vos dents. Elles permettent un traitement de blanchiment des dents sécuritaire, efficace et sans sensibilité!

Les limitations : couronnes, facettes, pont et restaurants en composite

Le traitement de blanchiment des dents n'agit que sur les composantes organiques de la dent. Par conséquent, les restaurations, que ce soit en céramique, en composite, ou en amalgame, ne changent pas de couleur. Il est judicieux de discuter avec votre équipe dentaire, advenant la nécessité de changer des restaurations existantes, afin de garder une couleur éclatante mais uniforme (on aurait l'air fou sinon?). À noter qu'avant d'avoir une couronne, une facette, ou un pont, procéder à un blanchiment au préalable, vous permettrait de garder vos restaurations plus longtemps (puisque vous matchez la couleur des restaurations plus exhaustives avec la couleur des dents après le blanchiment). Cela vous éviterez des regrets, puisqu'il n'est pas possible de blanchir des couronnes, facettes, ponts et restaurations en composite ou en amalgame

Gâtez-vous et souriez à pleine dents! 


Sophia Son,

H.D. 

Centre dentaire Limbour,

Nous changeons le monde, un sourire à la fois!


Archives